Articles : 3 éléments à vérifier avant de sortir.

5 Jun 2019

 

Dans le cadre de missions de veille, j’ai partagé des centaines d’articles sur les réseaux sociaux. À chaque fois, j’ai été étonnée par le fait que beaucoup d’entre eux (y compris ceux de grands médias) n’étaient pas au bon format pour être relayés correctement, en particulier sur Twitter. Or il suffit de vérifier 3 éléments avant de publier : l’image, le titre et le résumé.

 

 

 

Liens nus, timbres-poste ou cartes tronquées sur Twitter

 

On trouve encore des articles qui une fois postés sur Twitter apparaissent comme des liens nus, tronqués, sans image, ni titre, ni résumé. Pour les relayer, il faut alors enregistrer l’image (s’il y en a une dans l'article), la poster avec le titre et le résumé en commentaire. Ou utiliser Buffer qui arrive à extraire au bon format les images d’un article et à les proposer automatiquement dans un post. Autant dire qu’il faut être motivé... 

 

 

Toujours sur Twitter, plus fréquent est le cas où l’article apparaît dans un format que je qualifierais de « timbre-poste » avec une vignette, un titre et un résumé tous tronqués. Difficile de relayer un article sous ce format par défaut : il n’y a pas d’impact visuel, on ne comprend pas de quoi il s’agit et on sait que nos abonnés n’ont pas le temps de cliquer en aveugle pour aller voir.

 

 

Plus souvent, le post apparaît sous forme d’une grande carte mais l’image, le titre et le résumé sont de nouveau plus ou moins tronqués. Ce format est toutefois plus impactant mais il n’est pas toujours facile à relayer. Si par chance, une image sans texte sort à peu près correctement, il faut souvent ré-écrire le titre à la place du commentaire, ce qui consomme des caractères inutilement.

 

 

 

Le format idéal d'un post pour Twitter

 

Le format idéal d’un post est une grande image, un titre et un résumé qui apparaissent tous trois dans leur intégralité. Sur Twitter, je dirais que cela ne concerne que la moitié des articles que je vois passer, l’autre moitié apparaissant comme des « liens nus », des « timbres-poste » ou des « cartes tronquées ».

 

 

 

L'image de l'article

 

Dans un article de blog, pour des raisons pratiques, il vaut mieux utiliser un format d'image passe-partout, qui garantit un post sur Twitter, LinkedIn ou Facebook avec à peu près la bonne taille. Ces réseaux sociaux utilisent aujourd’hui une image au format d’environ 16 X 8, la hauteur variant un peu, à la hausse, d’un média à l’autre, et d’un support à l’autre (mobile vs PC). Dans ce cas, on peut opter pour un format standard 16 X 9 (ou 1 920 X 1 080 pixels). L’image risque donc d’être un peu tronquée en haut et en bas, ce que vous devez anticiper.

 

Si vous voulez utiliser un autre format, il faut juste vous assurer qu’une image au format d’environ 16 X 8 pourra bien en être extraite, sans risques de coupes maladroites sur du texte ou sur un visage. D’expérience, l’extrait de l’image partira du centre. Les coupes seront donc effectuées sur les 4 côtés.

 

Si vous utilisez WordPress, vous pouvez choisir une autre image que celle qui apparaît dans l’en-tête de l’article (via le plug-in gratuit Yoast SEO par exemple). Elle sera spécifiquement retenue pour les partages sur réseaux sociaux. Cette option n’est pas très recommandée car celui qui partage n’aime pas être surpris. Par défaut, il pensera partager l’image d’en-tête qu’il voit. Cette option pourra toutefois être utilisée dans le cas où l’en-tête n’est pas une image, mais une vidéo. L’image sera alors un extrait de cette vidéo. On peut aussi envisager de préparer l’image d’en-tête au format exact du réseau social pour choisir soi même où la couper.

 

Par crainte d’être tronquées au mauvais endroit, la plupart des images d’en-tête des articles de blog ne comportent ni texte ni logo. C’est dommage de perdre une occasion d’ancrer la notoriété de votre marque (cf article : Pourquoi vous devez brander votre blog), surtout maintenant que vous connaissez les règles...

 

 

 

Le titre de l'article

 

Dans un post, Twitter n'affichera pas l'intégralité du titre de votre article de blog si celui-ci est trop long, comme Google dans les résultats de recherche. D’expérience, Twitter affichera quelques lettres de plus que Google (en particulier sur mobile). Pour LinkedIn et Facebook, les titres peuvent être beaucoup plus longs.

 

Pour faire simple et passer partout, on peut opter pour un titre d’environ 500 pixels, soit une soixantaine de caractères en minuscules et espaces compris. La meilleure façon est de le vérifier via votre CMS (Content Management System, de type WordPress) ou via un simulateur gratuit comme celui mis à disposition par referencement.com 

 

Si vous choisissez un titre plus long, chargé de mots-clés pour des raisons de SEO, il faut que la partie explicite pour un lecteur apparaisse dans les 60 premiers caractères, ou alors que le titre figure sur l’image qui accompagne l’article.

 

Par défaut, les réseaux sociaux utilisent le titre défini comme méta titre ou balise title. Comme pour les images, sur WordPress via Yoast SEO, on peut attribuer un titre spécifique pour un partage de l'article sur Twitter ou Facebook. Sur Facebook, certains grands médias ne mettent qu'un titre, plus long et plus explicite. 

 

 

Le résumé de l'article

 

Sous le titre du post, on s’attend à voir un court résumé qui donne envie de lire l’article. Sur Twitter, j’ai déjà vu, à la place, un message décrivant le média plutôt que l’article. Je ne recommanderais pas cette pratique qui ne correspond pas à une habitude de lecture et peut déranger.

 

Par défaut, les réseaux sociaux utilisent le résumé défini dans la méta description. Ainsi si pour une lecture complète dans les résultats du moteur de recherche Google, la méta description comptera environ 900 pixels en minuscules (soit environ 160 caractères), sur Twitter le texte de résumé sera coupé à environ 800 pixels (inexistant sur mobile) et sur Facebook à deux fois moins. La solution réside peut-être à dire l’essentiel dans la première moitié de la méta description, ce qui est un exercice redoutable mais qui fait gagner du temps au lecteur.

 

Toutefois, si le résumé est tronqué sur les réseaux sociaux, ce n’est pas si grave. L’essentiel est que le titre ne le soit pas et que la description affichée soit suffisamment explicite.

 

Comme pour le titre, sur WordPress via Yoast SEO, on peut attribuer un résumé spécifique pour un partage sur Twitter ou Facebook. Sur Facebook, certains grands médias ne mettent pas de résumé qui serait trop court, au profit d'un titre plus explicite.

 

Ci-dessous un tableau qui peut vous être utile pour passer "partout" avant de publier un article :

 

 

 

L'ensemble : le résumé avec grande image

 

Une fois tous ces éléments réunis, il faut surtout veiller à programmer le bon format de post par défaut dans votre CMS : une grande image avec le titre et le résumé en-dessous, le tout cliquable vers l’article. Par défaut, ce sera le cas sur Facebook et LinkedIn. Pas de problème donc. En revanche, sur Twitter, par défaut, si l'on ne précise rien, ce sera le format "timbre-poste" ...

 

Si vous utilisez WordPress, il faut vraiment installer le plug-in Yoast SEO. Dans la rubrique « réseaux sociaux », il faut aller dans l’onglet Twitter et sélectionner « résumé avec grande image » dans le type de carte à utiliser par défaut. En un clic, le tour est joué.

 

Si vous n'utilisez pas WordPress, il faut demander à votre Webmaster de se replonger dans le code HTML (voir consignes Twitter). Le principe est d'ajouter, dans le code d'en-tête de votre blog, la méta balise qui permettra à tous vos articles de sortir au bon format 

 

<meta name="twitter:card" content="summary_large_image"/>

 

Par défaut, pour constituer un post, Twitter utilisera l'image d'en-tête de l'article, la balise Title et la méta description. Inutile donc d'écrire du code supplémentaire sauf si vous souhaitez effectuer des changements pour un article particulier. 

 

Pour vérifier que çà marche ou déboguer l'historique, insérez le lien vers votre post dans le Twitter Card Validator.

 

Au final, si on respecte un format passe-partout, les articles pourront être postés correctement par les lecteurs et tous ceux qui alimentent les réseaux sociaux. Ensuite, en connaissant les règles, en tâtonnant et en testant, et si vous en avez le temps, vous pouvez aussi trouver des astuces pour personnaliser et optimiser la présentation de vos articles de blog selon les réseaux sociaux.

 

 

PS : Suite à un changement récent dans le code source de WIX (CMS de ce blog) que les utilisateurs ne peuvent pas modifier, il n'est plus possible d'obtenir un post Twitter avec une grande image. Le problème a été signalé aux développeurs.

 

 

 

PlanningStrat-Station est un cabinet conseil en communication. Il permet aux entreprises d’attirer des prospects et de fidéliser leurs clients grâce à la production et la diffusion de contenus utiles et pertinents (articles de blog, posts sur les réseaux sociaux, livres blancs...). Sa spécificité est d’intégrer dans sa démarche une stratégie de marque forte.

 

La veille et le partage d’articles, notamment à travers des bannières brandées sur les réseaux sociaux, fait partie des services pour lesquels PlanningStrat-Station est reconnu..

 

Pour plus d'informations : contact@planningstrat-station.com

 

 

 

 

 

 

 

 

Please reload

RECENT POSTS
Please reload

  • Logo PSS
  • Logo PSSUP

© 2017 by Pierre Bourgeois & Chantal Garnier / PlanningStrat-Station / PlanningStrat-Startups

 

contact@planningstrat-station.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now